Mon initiation au dogging

Ecouter en version audio

Cet été nous étions, mon mari et moi, au centre commercial de plan de campagne près de Marseille. Il m’avait accompagné faire quelques boutiques pour y passer l’après midi. J’étais vêtue d’une jolie robe en simili cuir noire et de jolies chaussures à talon. Toutes l’après midi mon mari me faisait remarquer que beaucoup de jeunes me reluquaient et que j’étais loin de les laisser indifférent.

Il est vrai qu’a chaque fois que je m’habille ainsi, je constate que beaucoup d’hommes se retournent à mon passage. Ma tenue est sexy mais loin d’être vulgaire. Même si elle fait tape à l’œil au niveau du décolleté, elle ne monte pas plus haut que mes genoux. Alors oui certains diront que ça donne un petit coté milf mais je m’en fiche. Au contraire j’aime quand les hommes se retournent, je prends ça comme un compliment, surtout pour mon âge.

En plus de ça, il faut avouer que ce genre de tenues ne cessent que d’amuser mon mari, qui prend un réel plaisir de savoir que des hommes se retournent à mon passage. Mieux encore, il me laisse souvent marcher seule devant juste pour observer la réaction des hommes qui me croisent. Parfois il entre ouvre le rideau de la cabine d’essayage pour que des hommes me regardent quand je me change. Une fois chez Zara, j’avais pris plusieurs maillots de bains que je voulais essayer en cabine. Il avait fait exprès de laisser le rideau un peu ouvert pour que les hommes puissent me regarder nu dans la cabine. Je n’ai jamais trouvé ça choquant, sachant que mon mari était maitre du jeu et que le voyeur était heureux de se rincer l’oeil. Et moi même je me fiche qu’on prenne du plaisir à m’observer… au contraire.

Bref, une sortie shopping comme nous avions l’habitude de faire.

Sauf que cette fois-ci mon mari m’a proposé quelque chose de nouveau, il m’a demandé si je pouvais lui faire une gâterie dans un coin discret du centre commercial. Nous avons roulé en voiture jusqu’à trouver un petit coin de nature. Nous étions dans une colline qui surplombait tout ces magasins, c’était d’ailleurs étrange de trouver un endroit aussi calme aussi près d’un centre commercial rempli de monde.

Mon mari voulait que je le suce, là juste derrière sa voiture garée sur un chemin. Il voulait qu’on nous surprenne. Il tenait à voir la réaction des gens qui auraient été susceptible de nous croiser.

Au fond de moi je voulais en faire de même. J’étais curieuse de savoir ce qu’un voyeur pourrait nous dire s’il viendrait à nous surprendre.

J’attacha mes cheveux, enfila mes lunettes et je me mis à genoux pour doucement sortir son sexe. Il était appuyé contre le coté de la voiture, la porte était ouverte et me masquait complètement depuis le chemin.

Très attachée au principe d’être surprise par un inconnu, il était de mon devoir de m’occuper de luis le plus lentement que possible. Il ne fallait pas que cela dure juste 2 minutes, j’ai donc pris mon temps et c’était loin de lui déplaire.

Au bout d’un instant, il me tapa sur l’épaule, et très vite j’ai pensé qu’une personne approchait. J’ai continué en lâchant des petit gémissements de plaisir jusqu’a entendre des bruits de pas se rapprocher…

Ca va les coquins? Ne vous dérangez pas je ne fais que passer.

C’était une voix féminine! Une femme qui promenait seule en pleine nature. Elle était passée devant nous sourire aux lèvres. Je ne savais plus du tout où me mettre. J’avais le sexe raide de mon homme entre mes mains, et elle est passée à 2 mètres de nous en fixant des yeux la queue de mon mari. J’étais complètement sidérée ! Au point d’être heureuse qu’elle ne se soit pas arrêtée. J’aurais pas du tout apprécié qu’elle approche près de moi pour s’accaparer de mon jouet.

Une fois partie, mon mari m’a invité à continuer et je me suis remise à lui faire plaisir.

A nouveau il m’a retapé sur l’épaule en murmurant « Y a un mec ». J’ai alors amplifié mes mouvements pour donner un petit coté provocateur. Et puis je savais que si mon mari ne se réajustait pas c’est qu’il prenait du plaisir à être regardé et que le voyeur devait lui convenir.

J’ai entendu des bruits de pas se rapprocher. C’était sure qu’il nous observait. Je faisais confiance à mon mari, et si il voulait continuer c’est qu’il devait sentir que ce voyeur voulait lui aussi jouer avec nous.

J’ai entendu un bruit de ceinture, j’ai compris qu’il allait sortir son sexe et que le dogging allait commencer.

Allait-il se masturber en nous regardant? J’étais à la fois excitée de la situation, mais aussi très frustrée de ne rien voir. J’aurai adoré regarder moi aussi.

Au bout de quelques minutes je vis sa silhouette se rapprocher sur le reflet de la carosserie. Mon mari l’avait inviter à venir s’appuyer contre la voiture juste à coté de lui. En tournant les yeux je vis son sexe, il était complètement rasé. Il avait abaissé son pantalon pour le faire sortir. Je le voyais se masturber doucement juste à coté de nous. Je trouvais ça vraiment très excitant de voir un sexe aussi près de moi sans voir son visage.

Mon mari prit ma main et la plaça sur le sexe de cet étranger. Il était si dure que je ressentait toute l’excitation qu’il éprouvait. Je ne savais pas trop où voulait en venir mon chérie, mais peu à peu je commençais à comprendre ses intensions. J’avais un sexe dans chaque main, c’était une sensation vraiment très étrange. Ils étaient tous les deux extrêmement durs.

Cette situation était terriblement excitante.

Quand mon mari posa sa main sur ma tête pour y agripper mes cheveux, j’ai tous de suite compris la suite des évènements… Il me poussa vers le sexe de cet inconnu, et je me mis naturellement à le sucer.

Il était doux et lisse, et le fait d’alterner entre ces deux sexes je me suis mise à mouiller de plaisir. Aucun des deux ne le voyait mais mon sexe se vidait à même le sol.

J’ai senti le pénis de cet inconnu se contracter dans ma bouche et il se mit à jouir en gémissant de plaisir. Mon mari appuya fort sur ma tête puis me retira de son sexe pour me donner le sien. J’étais remplis de sperme au point que tout coulait sur lui. Il n’a pas fallu plus de 30 secondes pour que lui aussi inonde ma bouche. J’en avais de partout sur le visage et sur ma robe. Il a tellement prit de plaisir qu’il s’est complètement avachit sur le siège de la voiture presque inconscient. Je me suis retrouvée toute seule, l’inconnu était partie sans même que je vois son visage, et mon mari était allongé dans la voiture. Je suis restée accroupie face à la voiture et je me suis mise à me caresser si fort que j’ai jouis en quelques secondes. Au point de faire la fontaine. Personne ne m’avait vu jouir j’étais vraiment toute seule.

C’était une situation vraiment excitante, j’étais couverte de sperme en pleine nature, je n’avais jamais jouis ainsi. Nous avons eu de la chance de tomber sur un promeneur sympa et joueur. Dommage qu’il soit parti si vite…

Je suis disponible pour des rencontres sur SexHotel.fr
Posts created 27

4 commentaires pour “Mon initiation au dogging

  1. Bonjour🙏🏽. Suite à votre profil sur tinder (il me semble), je me suis laissé entraîner sur votre blog. Animé par une curiosité intense, j’ai parcouru vos écrits. Beaucoup de sensualité, d’images torrides de phantasmes à porté de lecture 🙏🏽
    Vôtre démarche est lumineuse et éclaire des esprits comme le miens. Au plaisir de vous lire, ou vous rencontrer, who knows

  2. J’adore vos aventures, votre style est simple et il n’y a rien de grossier dans vos récits juste la simplicité du sexe. 😉
    Au plaisir de vous lire à défaut de vous croiser.
    Christophe

  3. Bonjour, c’ est très bien écrit les photos sont belles ainsi que toi tu es superbe.

  4. J’enchaîne tes histoires et j’en suis excité à chaque fois, ça me fait terriblement fantasmer, ce culot ,es envies aux plaisir, je suis de Grenoble au cas où tu passerai, j’aurai bcp de plaisir à jouer à n’importe quel jeux .
    Biz .
    Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut